mardi 20 octobre 2020

BARONTIERI alias Thierry DOIZON

Partage :

Liens :

Biographie

Thierry Doizon est né le 28 décembre 1973. Il grandit sur l’île de Madagascar, plongé dans ses rêves et ses dessins qu’il réalise pendant des heures. Après avoir étudié l'art et la littérature en Afrique, au Mali plus précisément et l’obtention d’un Bac A3, Thierry revient en France où tout naturellement, il se tourne vers des études artistiques. Son père, qui enseigne les maths et le dessin ne veut pas qu’il rentre aux Beaux-Arts, certainement à cause du cliché de l'artiste fou, il opte donc pour le design industriel, ce qui s’avère une bonne décision, un mélange parfait de technologie, de concept et d'art ou plutôt de style comme ils disent dans ce milieu là. Le seul problème avec le design industriel, c'est que cela touche aux objets réels et Thierry adore les films, les jeux, les bandes dessinées et les films d’animation.
Après trois ans dans le sud de la france, à Toulon et un BTS de design industriel en poche, il part suivre des cours à l'Institut d'Art et du Design du Kent (KIAD) de Rochester en Angleterre, où il obtient en 1995 un BA en Design 3D avec mention. Quelques mois plus tard, il tombe dans le monde du jeu vidéo, chez Cryo Interactive, ce qui rétrospectivement a été le résultat d’une passion plutôt que d’un choix.
Il a depuis travaillé en tant qu’employé ou freelance, en France, en Grande Bretagne, aux Etats-Unis et au Canada, dans différentes compagnies, telles que, Quantic Dreams, MASA, Acclaim Studios, Splash Damage, DigiGuys, Ubisoft et maintenant Eidos Montreal. Parallèlement, il a développé des projets divers et variés, illustrations, matte paintings, bandes dessinées, courts-métrages et séminaires sur la peinture numérique (Disney Imagineering, ADAPT, Ubisoft Campus, The Gnomon Workshop, CG CON et Massive Black). Il a travaillé pour Disney Imagineering, ReelFX, Kingslsle Entertainment, Atari, Peugeot, Canal+, Dreamwave ou encore Orange. C’est au début des années 2000, qu’il commence la peinture numérique. Il dit avoir lentement et péniblement évolué des arts traditionnels vers le numérique. Force est de constater que ce temps lui a permis de transférer son talent vers ces nouveaux outils. Concernant ses références, il reconnaît qu’il y en a bien trop pour les lister correctement surtout qu’elles dépendent aussi du moment et de son humeur, mais Thierry Doizon cite quand même Jeff Jones, the Brandywine School, Shirow Masamune, Ridley Scott pour Alien et Blade Runner et Mr Craig Mullins, sans oublier ses amis de la French Mafia. Plus récemment, Thierry et un collectif d'artistes ont lancé Steambot Inc., un studio de création aspirant à repousser les limites des développements visuels et de l'Art conceptuel.
Thierry travaille actuellement comme Directeur artistique et Concept Designer. Il a participé au développement de jeux comme The Red Star, Assassin's Creed, Prince of Persia, Deus Ex III et Tron. Vous pouvez découvrir quelques-unes de ses œuvres dans Exodyssey chez Design Studio Press/Steambot Studios, 50 Robots to draw and paint par Keith Thompson chez Quarto Publishing, le jeu de cartes Colossal Arena chez Fantasy Flight Games, Devil May Cry Book #1: Evil Woman chez Dreamwave Productions, le volume 2 de Fantasy artist collection chez Masters of Fantasy ou encore l’anthologie Expose chez Ballisting Publishing.
logo fanta dragon4
fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.