mardi 17 septembre 2019

CAZA

Partage :

Liens :

Biographie

Caza de son vrai nom Philippe Cazaumayou (origine béarnaise) voit le jour à Paris en 1941, d'un père caricaturiste sportif et d'une mère prof de dessin. Il passe son enfance à Paris et dans la région parisienne (Auvers-sur-Oise et l'Isle-Adam), son adolescence en Haute-Savoie où ses études au lycée de Thonon-les-Bains se concluent par un bac philo. A 18 ans, il rejoint Paris où il embrasse une carrière de dessinateur publicitaire dans un atelier de pub, le Studio EKO (ou Echo), qu'il s'empresse d'abandonner vers 1968 lassé de 10 ans dans la publicité parisienne. Il s'oriente donc vers la bande dessinée et l'illustration de science-fiction qui lui semblent plus susceptibles de satisfaire sa créativité et consacre ses week-ends et ses vacances à préparer Kris Kool, qui paraîtra en 1970 chez Eric Losfeld.
Dans les années 70 il partage son activité entre des illustrations et couvertures pour les diverses publications des Éditions Opta et des histoires courtes dans le défunt et regretté magazine Pilote, avec Quand les costumes auront des dents puis plus tard Fume c'est du Caza, autobiographie dérisoire, et Scènes de la vie de banlieue. Vers 1974, il devient l'illustrateur privilégié et inspiré du roman de science-fiction, notamment avec les couvertures des livres de poche des éditions J'ai Lu, pour les grands classiques de l'heroïc fantasy de Catherine Moore, Abraham Merritt, Leigh Brackett, et bien d'autres. Pour Pilote, il créé la saga fantastique des Oms, les héros des Habitants du Crépuscule et des Remparts de la nuit, deux albums qui assoient sa réputation en la matière dans les années 80.
De 1985 à 1987, il travaille avec René Laloux sur le long métrage d'animation Gandahar, dont il dessine personnages, décors et storyboard, ainsi que sur le court métrage, Comment Wang-FP fut sauvé. En cette fin des eighties, il illustre Skaith de Leigh Brackett pour les éditions Albin Michel et fait connaissance avec le domaine des jeux de rôles et des jeux vidéo, tout en continuant à travailler régulièrement pour les éditions J'ai Lu.
En cette fin des eighties il illustre Skaith, de Leigh Brackett,pour les Éditions Albin Michel et fait connaissance avec le domaine des jeux de rôles et des jeux vidéo, tout en continuant à travailler régulièrement pour les éditions J'ai Lu.
Philippe Caza démarre en 1988 sa première grande série, Le Monde d'Arkadi, auquel il se consacre presque exclusivement jusqu'en 1996. Il continue à oeuvrer dans le domaine du jeu et illustre toujours moult romans de SF chez J'ai Lu et chez quelques autres, Denoël-Présence du futur, L'Atalante, Hachette-Jeunesse, Le Fleuve Noir, Nestiveqnen, ...
En 1993, le musée européen de la science-fiction, La Maison d'Ailleurs d'Yverdon en Suisse, lui consacre une grande exposition rétrospective et le festival Utopia 2000 de Nantes une belle expo aussi.
Signalons quelques livres en particulier. Caza 30x30 chez Les Humanoïdes Associés en 1979. Chez La Sirène, De métal et de chair en 1994 et L'oeil du dragon en 1996. Une Monographie chez Mosquito en 2000, Kronozone chez Delcourt en 2004 et Dialogue avec l'extraterrestre chez Le Pythagore en 2005.
En 2002, il travaille sur les Enfants de la Pluie, long métrage d'animation qu'il scénarise et co-scénarise d'après un roman de Serge Brussolo et dessine et co-dessine avec Philippe Leclerc et son équipe de Praxinos, puis de Séoul.
L'Office Régional Culturel Champagne-Ardenne lui consacre une nouvelle grande expo itinérante, Dialogue avec l'extraterrestre, en 2006-2007 et l'année 2008, verra la fin du Monde d'Arkadi.....
logo fanta dragon4
fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.