jeudi 26 novembre 2020

CLEAVENGER Dorian

Partage :

Liens :

Biographie

Né dans le Massachusetts, Dorian a grandi dans le New Jersey où, pendant ses années scolaires, il s’est forgé une réputation non seulement pour ses capacités artistiques, mais aussi, pour sa nature curieuse et sa faculté aigue d'observation, les deux dernières s’avérant compléter et augmenter la première....
Dès ses premières années, Dorian a démontré un degré presque surnaturel de talent artistique avec un mélange unique et particulier de créativité dans ses images. Commençant par dessiner la palette habituelle des enfants avec des dinosaures et des monstres, il s'écarte vite des contraintes conventionnelles et des représentations traditionnelles en embellissant ses sujets avec des touches personnalisées, tirées de la richesse de son imagination tout en maintenant un degré de contact suffisant avec le réalisme pour permettre au spectateur d'associer ses illustrations à la solide base du monde familier.
Immédiatement après le lycée où Dorian a excellé dans l'art et dont il est sorti diplômé avec les honneurs dans cette matière, il est accepté à la Newark School of Fine and Industrial Arts. Une aventure qui va s’avérer très brève. Après quelques semaines il quitte l'école frustré. En effet, les classes ne sont pas assez stimulantes pour lui et Dorian s’ennuie à mourir.
Il déménage d'abord en Ohio puis à Pittsburgh, en Pennsylvanie, exerçant des métiers aussi différents les uns que les autres. Customing de voitures ou de motos, fabrication de hot rods ou encore chanteur de groupes rock
Se décidant enfin à se mettre à la peinture, il suit les cours de l'institut d'art de Pittsburgh. Il y reçoit de nombreuses récompenses, acclamations, bourses et honneurs, gagne un concours national d'art et donne des cours particuliers à des étudiants dans les techniques d'art, ce qui, ajouté à l'encouragement de ses instructeurs, renforce en lui l'idée qu'il réussira en tant qu'artiste freelance à plein temps.
Initialement, de son studio de Pittsburgh, il travaille comme artiste freelance pour de nombreuses grandes sociétés comme Disney et U.S. Steel. Bien que gagnant correctement sa vie, Dorian se sent toujours inhibé, étant soumis aux conditions et aux préceptes des autres, qui avec leurs concepts ne lui donnent ni la possibilité de s’exprimer, ni la possibilité de déverser ses idées qui jaillissent chez lui et qui exigent une tribune. Aussi durant ses loisirs fait-il quelques peintures expérimentales.
Une convention sur la BD en 1997 va tout changer. En effet, il se rend compte qu’il existe un débouché pour son art imaginatif et commence à peindre de l’art fantasy et érotique à une allure frénétique.
Dorian Cleavenger décide de se promouvoir lui-même ainsi que son art, assistant aux conventions de BD et approchant les éditeurs et les galeries. Ce travail paye et son talent est enfin reconnu par beaucoup d'éditeurs importants de BD majeurs, qui l’engagent pour faire des couvertures, illustrer des histoires complètes ou encore des pubs de magazine. Ainsi travaille-t-il sur Razor, Razor/Crow, Vamperotica, Books of Lore et Lady Pendragon.
Les couvertures les plus réussies de Dorian sont toujours celles où il a une totale liberté d’expression. En effet, Dorian se sent encore gêné par les contraintes des situations et des représentations des personnages. Ce qu’il veut par-dessus tout, c’est prendre la clef des champs et faire complètement son propre travail créatif en sortant ses visions du carcan de son esprit et les exposer artistiquement. Ainsi pourraient-elles être partagées et appréciées avec d'autres. Il a toujours été reconnaissant à l'industrie de la BD de diffuser ses images et son nom au public et de non seulement le payer pour faire des couvertures, mais en réalité, à travers elle et ses conventions, faire de la publicité pour lui et pour son talent.
Une telle publicité a déclenché une avalanche de travail et de commandes, pour des magazines, des journaux, des interviews personnels et des expositions aussi bien dans les galeries de villes comme New York, Chicago, Los Angeles, que dans une université et plusieurs écoles. Dorian a peint de nombreuses couvertures de magazines, des couvertures de CD, a illustré des brochures, a publié un portfolio et plusieurs livres à succès. Il a vendu ses peintures originales aussi bien à des admirateurs européens, qu’à des collectionneurs en Asie, en Amérique Latine et bien sûr aux Etats-Unis et au Canada. Sa production est fabuleusement prolifique. En peignant parfois 16 heures par jour, Dorian a pu produire 100 peintures dans une seule année. Ce niveau de production l'a aidé à se forger un succès rapide et lui a permis de rester sur le devant de la scène.
La gamme impressionnante de modèles de Dorian s’étend du modèle complètement inconnu aux actrices les plus populaires comme Alley Bagget, Kate Moss, Melissa Wolfe et Julie Strain. Ces personnages sont alors transformés par le pinceau de Cleavenger en déesses fantastiques. Et pourtant, peut-être, les sujets qui d'une certaine façon ont été les plus convaincants et les plus réalistes ont été entièrement tirés de sa propre imagination, sans base ou référence aucune à un individu réel. Dans ses scènes de fond, il ne travaille pas à partir de support, mais compte juste sur sa connaissance générale, celle qu’il a accumulée, le résultat d'années d’observation de son environnement et de la vie. Bien sûr ses costumes dépeints sont des créations entièrement mentales aussi, très certainement, personne ne pourrait fabriquer de telles fantaisies et les utiliser comme des références. S’il a participé à de multiples conférences lors de conventions, il est toujours resté ouvert aux nouveaux concepts et domaines afin d’aller plus loin dans sa recherche personnelle de l'auto-accomplissement des arts.
Internet avec le site web de Dorian, a été un grand moyen pour lui d’exposer son art non seulement dans son pays, mais aussi dans le monde entier. Basé à Los Angeles où il a vécu pendant plusieurs années et où il a son studio, Dorian a trouvé avec internet et son site web, une galerie d’exposition internationale illimitée et un merveilleux moyen de vente permettant d’atteindre ses fans et des clients dans le monde entier. En plus de ses peintures originales, Dorian offre des copies, des livres, des portfolios, des jeux de cartes et autre matériel sur son site. Les fans de Dorian sont de tous les âges et à la différence de l'art conventionnel des pin-ups, de tous les sexes avec peut-être un peu plus d’admiratrices qui, comme elles le disent, apprécient sa représentation réaliste des femmes, sans "les attributs" exagérés que l’on trouve habituellement dans l’art commun des pin-ups ou celui de la fantasy.
Dorian Cleavenger est connu mondialement pour avoir présenté un nouvel aspect de l'art, un aspect que cet artiste à facettes multiples appelle "le Pseudo-réalisme". Il peint d'une façon réaliste, mais ses sujets sont des combinaisons merveilleuses de réel et de fantastique. Bien qu'il peigne des hommes et des femmes, il est plus attiré par les femmes. Sa marque de fabrique dans l'imaginaire érotique repose sur le bondage et l'horreur gothique, les formes hybrides d'animal-femme, la nudité mécanisée futuriste, les vampiresses et les réinterprétations des figures du mythe grec. Elle pourrait presque être décrite sous le terme de « pin-up d'horreur », présentant une sexualité hyper chargée et un peu de diabolique sur les bords.
Les peintures de Dorian ont souvent été comparées avec celles de plusieurs maîtres du monde de l’art érotique et de la fantasy comme Boris Vallejo et Olivia de Berardinis. Il se réclame des deux, mais aussi de Sorayama et Frank Frazetta, mais fait également un signe à Leonard de Vinci et à Lawrence Alda-Tadema. Pas de doute, Cleavenger est en bonne compagnie. Cependant, l'approche unique de Dorian à l'art est arrivée à un moment opportun, période où existait un vide inter-génération qui ne demandait qu’à être rempli. En effet il semble que la jeunesse d’aujourd’hui, soit moins enclin à suivre les ténors qui ont établi l'art de la fantasy comme mouvement populaire il y a quelques années et qu’elle semble trouver dans les visions de Dorian une perspective différente et une nouvelle lumière rafraîchissante dans ce domaine ... peut-être un aspect qui est un peu "Au-delà de la fantasy".
Dans son DVD " The Art of PainT", Dorian explique ses techniques de peinture à l’acrylique. En effet, après avoir travaillé à la peinture à l'huile, au crayon, à l'encre et à la peinture à l'eau, Dorian a trouvé son medium préféré, l'acrylique qui lui permet d'obtenir des toiles aux couleurs éclatantes, séchant vite et donc en un temps record. Ce qui est l'idéal pour satisfaire ses nombreuses commandes.
Après son immense succès sur la côte ouest, Dorian Cleavenger est revenu à Pittsburgh et toujours à la recherche de nouveaux mondes et de nouvelles expériences, il s'est tourné vers l'enseignement de ses techniques avec le prestigieux Douglas Education Center, près de chez lui.
Du banal au fantastique, du beau au choquant, le travail de Dorian englobe tous les royaumes et a été reconnu comme "la Nouvelle École" de l'art fantasy. Une évasion rafraîchissante de la réalité et un regard vers un monde qui n’existe que dans son esprit.
Une série de 3 portfolios est sortie en 2000. The works and visions en 2001, The new works and visions et le portfolio Posterbook en 2002 et Trinity - Works and visions vol 3 en 2004.
logo fanta dragon4
fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.