lundi 22 avril 2019

La Planète des cauchemars

Libre adaptation du Cauchemar d'Innsmouth de H. P. Lovecraft, ce récit de science-fiction utilise avec délectation des codes de l'épouvante : une trame ténue, des atmosphères lourdes, des habitants étranges, un fort parfum de suspicion… Si nous sommes loin de l'humour auquel nous a habitués Mathieu Sapin, en revanche, nous plongeons dans un certain absurde qu'il manie également avec grand art. Quant à Patrick Pion, il accorde une belle importance aux décors, souvent riches et détaillés, comme aux visages, passe-partout ou, au contraire, singuliers.
 
À Newbury Port, gare centrale des navettes spatiales, une jeune femme souhaite aller à Arkham Beta, une planète voisine sur laquelle vit une partie de sa famille. À défaut de pouvoir se payer un billet direct et intriguée par la description que lui en fait le guichetier, elle opte pour "la barge", un vaisseau low cost qui fait escale à Innsmouth, planète qui a connu ses heures de gloire grâce à l’exploitation de l’or qui depuis périclite et souffre d’une mauvaise réputation (maisons abandonnées, ville désoeuvrée, créatures mutantes…). La plupart des habitants d’Innsmouth ont une morphologie étrange, quasi-batracienne. Un culte païen, l’Ordre ésotérique de Dagon, a remplacé la religion chrétienne. Alors qu’elle ne devait être de passage qu’une journée, la voilà contrainte d’y rester une nuit et de séjourner dans l’unique hôtel, le Gilman. Convaincue que quelque chose d’anormal se passe dans cette ville, va-t-elle découvrir ce que c'est ?
 

Derniers articles

logo fanta dragon4
fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.