Loading...

Le Monde fabuleux de Nicolas Eekman

Le Monde fabuleux de Nicolas Eekman
Depuis le 6 avril et jusqu’au 8 septembre, le musée départemental de Flandre organise une rétrospective consacrée au peintre Nicolas Eekman (1889-1973). L’exposition propose au public de découvrir plus de quatre-vingts œuvres de cet artiste injustement oublié par le XXème siècle.
Ami des artistes d’avant-garde, tels que Piet Mondrian ou Max Ernst, Nicolas Eekman avait pourtant choisi une autre voie, aux antipodes de l’abstraction, celle du réalisme et du figuratif. Né à Bruxelles dans la demeure de Victor Hugo, il fut traversé par de multiples influences. Il trouve refuge en 1914 à Nuenen aux Pays-Bas chez le pasteur Bart de Ligt, dans le presbytère qui avait accueilli quelques années auparavant Vincent van Gogh. Ce séjour sera pour lui l’occasion de marcher dans les pas de son célèbre aïeul et de parfaire son apprentissage.
Des expériences expressionnistes aux tentatives cubistes, Nicolas Eekman prend, après la Seconde Guerre mondiale, un chemin très personnel, en dehors des sentiers artistiques de l’époque.
L’originalité de son art réside dans sa réinterprétation des chefs-d’oeuvre des maîtres anciens tels Jérôme Bosch (vers 1450-1516) et Pieter Bruegel l’Ancien (1526/1530-1569) ou de son contemporain James Ensor (1860-1949).
Nicolas Eekman a su créer un univers onirique, un véritable éloge au fabuleux et au fantastique.
 
Musée de Flandre, 26 Grand' Place 59670 Cassel.